Je suis enfin revenue du Chili, mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Je suis rentrée souffrante, d'où le fait de ne pas avoir écrit rapidement. les photos que j'ai prises, là-bas, sont de qualité médiocre, ou des vidéos, Les boutons ont rippé sous mes doigts, et l'appareil s'est déréglé..

Sinon, question tricot, j'ai commencé le k-along du poncho : avec les aig. circ. n) 9, et de la laine que j'avais en écheveaux. C'est la Plassard, Harmonieuse, d'un coloris entre violet et mauve, je dois en avoir 6 écheveaux, j'espère en avoir assez, car l'échantillon correspond tout à fait.

Au Chili : je n'ai quasiment pas tricoté et suis revenue avec mon pull blanc au crochet. Bon, il va très bien à sa propriétaire, il me reste le haut du dos à finis, et coudre l'encolure.

J'ai reçu de la belle laine mohair verte avec laquelle je compte me faire un châle Kiri avec.  L'écharpe Cascade me tente aussi. Et j'ai vu les beaux gilet et cardigans que vous aviez faits, ceux-ci me tentent aussi, on en a toujours besoin d'un gilet pour les soirées fraîches.

Quant aux photos, il faudra encore patienter un bon moment, car il faut que je vide les 3 "pellicules" que j'ai emportées, les classer, les sélectionner, et essayer de vous les envoyer. C'est là toujours que ça bloque. Pendant ce séjour, j'ai été victime d'une petite attaque vasculo-cérébrale, qui me prive de l'usage de mon côté gauche (heureusement je suis droitière),  Et là-bas, il n'y pas l'équipement médical que nous avons en France, pour les appareils et les médicaments : tout est payant, pas de prise en charge, malgré les mutuelles que j'avais, et les autres trucs, mais j'ai gard le moral.

Très doucement, néanmoins, j'arrive à tricoter un peu, cela me rééduque, mais,  c'est laborieux.. Ce n'est pas un nouveau pépin de santé qui va encore m'ennuyer, non ? je lutte dans la vie depuis 15 ans contre un handicap-moteur à 80 % suite à un grave accident de voiture. Je suis une battante car rien ne vaut le tricot pour se rééduquer à petites doses, un peu de marche, même si c'est difficile et douloureux, mais quand je vois toute cette nature qui s'éveille au printemps, cela me fait revivre. Donc, je tricote. Ah, au fait j'ai ramené de la laine alpaca splendide et puis .... suite au prochain post.

Bisous à toutes, et merci à vos messages d'encouragements, mais la bête (c'est moi) est forte.