Bonsoir mes amies,

J'ai appris ce matin, une triste nouvelle, mon 1 er mari a été retrouvé il y a quelques jours, décédé, seul dans son appartement, depuis début janvier 2012. Bien que divorcée, puis remariée avec un autre homme durant 15 ans avec lequel j'ai eu un 3 ème enfant, j'avoue avoir été émue à l'annonce de cette nouvelle par l'employée de l'état-civil.

J'ai été marié durant 20 ans avec ce premier mari et nous avons eu 2 enfants. Puis, il a fait du mal aux enfants lorsqu'ils étaient         jeunes, d'où expertises, tribunaux, etc ... Il n'a plus eu le droit de les revoir. Pour eux, il est dédécé depuis très longtemps, c'est mon second époux qui les a les a élevés.. La vie a décidé autrement, et la mort l'a emporté à 48 ans par un infarctus massif soudain.

J'ai dû, comme beaucoup de personnes hélas, aller reconnaître le corps de mon 2 ème époux et procéder aux usages. La vie a continué.

Puis, ce matin, ce coup de téléphone. De nouveau, je dois recommencer la même chose, reconnaitre le corps de mon ex-mari ! Cela fait plus de 12 ans que je n'ai pas vu. C'était chez le notaire pour le partage des biens, mon fils aîné m'accompagnait, son père l'a pris pour un "nouvel ami", car il savait que je venais d'être veuve depuis un an.

Imaginez la surprise de mon aîné, son propre père qu'il détestait pour tous les sévices qu'il lui a fait endurés quand les gosses étaient petits, et ceux qu'il m'a fait à moi aussi, être pris pour le "petit ami" de sa propre mère alors qu'il en était le fils !

Enfin, des histoires de famille, on en a tous et toutes. Mes fils refusent de faire cette démarche de reconnaissance avec moi, encore moins d'hériter que l'héritage soit en positif qu'en négatif. Ils ont même voulu changer de nom de famille.

 N'allant pas bien en ce moment avec des résurgences de maladie, je crois qu'il est, malgré tout aller faire cette démarche, mais ne pas être tributaire des frais d'inhumation, ni de garde au funérarium. 

Qui voir pour faire ces démarches ? car nous n'avions plus aucun contact avec sa famille qui doit être très âgée, ou même décédée.

Je suis un peu paumée devant un tel cas de conscience. Si l'une de vous pouvait me guider, je prends tous les conseils que vous me donnerez. D'avance, je vous en remercie beaucoup.

bisous grosde Béa.

 

 

P.S. : les 3 petits vont bien, ils grandissent bien.